Dans les territoires, le « faire ensemble » ne va pas de soi, tant il est en prise à de multiples intérêts divergents. Les élu·es sont en effet régulièrement confronté·es à des sujets techniques complexes et controversés. Dans ce cadre, de nombreux acteurs tentent d’influencer telle ou telle décision de développement local, en minimisant certains risques ou en mettant de côté certains avantages. Lors de cette session introductive, nos trois intervenant·es aborderont ces enjeux, quelques précautions à prendre pour organiser le débat et proposeront des éléments de réponse aux difficultés que peuvent rencontrer les élu·es des collectivités territoriales lorsque leurs délibérations concernent des controverses scientifiques et techniques.

INSCRIPTION

 

La difficulté des élu·es locaux à prendre des décisions sur des sujets qui impliquent des connaissances scientifiques – Yves CHARPAK (Président de la Fondation Charpak, l’esprit des sciences, élu à Larchant (77760), membre du bureau de Élus, Santé Publique et Territoires)

Face au défi de prendre une décision publique sur des sujets techniques ou scientifiques, qu’ils ne maîtrisent pas ou inégalement, les élu·es locaux se retrouvent souvent désarmé·es et tiraillé·es entre des intérêts divergents (politique, économique, social, environnemental…) et souvent contradictoires. Pour introduire ce cycle de tables-rondes sur Expertise et décision publique, Yves Charpak, médecin de santé publique, épidémiologiste et président de la fondation Charpak, abordera le besoin des élu·es locaux d’animer des discussions multiacteurs et d’organiser le débat, en amont de prises de décision controversées.

Transition sociale et écologique : expérimenter, produire de nouvelles connaissances et de nouveaux cadres d’analyses et d’actions par et avec les habitant·es et les élu·es – Jean-Yves PINEAU (Directeur et cofondateur de l’association Les Localos)

Si les territoires ruraux connaissent depuis quelques décennies un regain démographique, le « faire territoire » en commun ne va pas de soi. Les crises climatique, économique, sociale et démocratique réinterrogent fortement ces échelles dans la gestion de leur présent et dans la construction de leur avenir. L’association Les Localos réfléchit avec les acteurs qui les sollicitent et les accompagne pour mettre en œuvre et à l’épreuve des processus où les questions d’autonomie, de transitions sociales et écologiques impliquent la production et l’acquisition de « nouvelles » connaissances et de compétences techniques et scientifiques.

Désinformation scientifique et fabrique du doute par les industriels – Mélissa MIALON (Chaire de Professeur Junior à l’Inserm)

Les diverses stratégies mises en place par les lobbys de l’industrie, notamment agroalimentaire, participent à brouiller les esprits et intoxiquer l’opinion et la décision publique. Identifier et comprendre leurs méthodes est un enjeu déterminant pour nos sociétés et notre démocratie. Mélissa Mialon, ingénieure en agroalimentaire, titulaire de la Chaire de professeur junior à l’INSERM sur la recherche sur les services de santé, auteure de Big Food & Cie, comment la recherche du profit à tout prix nuit à notre santé (Thierry Souccar, 2021), nous éclaire sur les techniques commerciales douteuses des lobbys industriels et l’influence de ces géants sur la politique. (description provisoire)